« En sacrifice à Moloch » de Äsa Larsson

Chasse à l’ours

Un ours immense s’est approché d’une ferme isolée, a dévoré le chien du propriétaire et blessé, est parti se réfugier dans la forêt. On est en Laponie suédoise à Lainio. Des chasseurs alertent la police qui accorde une battue administrative dont Patrik Mäkitalo prend la tête. L’ours est retrouvé et abattu. L’autopsie révèle qu’il a avalé une main et un os humain. Stupeur parmi les habitants de la petite ville.

Recherche de l’enfant

Quelques jours après cette macabre découverte, Sivving s’inquiète pour son amie Sol-Britt Uusitalo: personne ne l’a vue au travail où elle se présente régulièrement et ponctuellement. Il appelle Rebecka Martinsson à Kurravaara, elle est procureur et son amie. Elle pourrait l’amener jusque chez Sol-Britt pour prendre de ses nouvelles. Le policier Krister Eriksson se joint à eux. Ils découvrent le corps de Sol-Britt, mais son petit-fils Marcus a disparu.

Découverte de la vérité

Ainsi commence le roman de Äsa Larsson, paru aux éditions Albin Michel en Juillet 2017, En sacrifice à Moloch qui a reçu le Prix du meilleur polar suédois, amplement mérité.

 

 

IMG_1854

 

Une famille lourdement frappée par des deuils, des accidents, un meurtre. Un petit garçon qui ne parvient pas à exprimer ce qu’il a vu, qui se réfugie dans les bras d’un policier tendre et bienveillant.

Une procureur entêtée, jolie et finaude, un légiste malade et courageux.  Une enquête difficile mais rondement menée. Et un roman épatant.

Super bien écrit, traduit avec finesse par Caroline Berg. C’est savoureux de poésie, de gravité et d’humour. De la vraie bonne littérature policière. Un régal de lecture.