« L’ordre du jour » de Éric Vuillard

C’est un récit écrit avec finesse et acuité qui saisit les moments de l’Histoire. Un  livre magnifique: L’ordre du jour de Éric Vuillard, paru cette année 2017 aux éditions Actes Sud ( Un endroit où aller)  qui a reçu le Prix Goncourt 2017.

 

ah.jpg

 

Une réunion secrète se tient le 20 Février 1933. Y sont réunis dans le palais du président du Reichstag, vingt-quatre messieurs écoutant Goering, en hochant la tête, évoquer les élections à venir du 5 Mars . Vingt-quatre dirigeants de grosses entreprises.

La campagne électorale, leur dit-il, est déterminante pour le pays. Hitler prend la parole, les caisses de son parti sont vides. Il déroule ses arguments pendant une demi-heure : Il fallait en finir avec un régime faible, éloigner la menace communiste, supprimer les syndicats et permettre à chaque patron d’être un fürher dans son entreprise. 

Ces vingt-quatre messieurs passent à la caisse pour renflouer le parti nazi. Abondamment. Sans lésiner.

Les évènements s’enchaînent alors jusqu’à l’ Anschluss, la Blitzkrieg, l’embouteillage de Panzers… l’accueil survolté des Autrichiens… parce que bientôt, il n’y aura plus d’Assemblée, plus de Président et même plus de Parlement.

Juste un amas de décombres fumants, et des morts, les morts des camps de concentration, ceux des usines où ils travaillaient jusqu’à en mourir d’épuisement et de faim.

Éric Vuillard apporte des réponses aux questions qui nous hantent face aux évènements historiques et nous éclaire sur les yeux qui n’ont pas été suffisamment ouverts, les oreilles qui sont restées sourdes…