« Octobre »

 

Paru en Février 2019 aux Éditions Albin Michel, le créateur  danois de la série The Killing avec Sarah Lund, a écrit ce polar haletant dont l’action se déroule sur quelques jours en automne : Octobre. Il s’agit de Søren Sveistrup.

 

a

 

Octobre 1989

Un massacre familial dans une ferme isolée sur l’île de Møn s’était soldé par la mort de Marius Larsen, le policier qui s’y était rendu suite à un appel inquiet des voisins. Les animaux de la ferme s’égayaient dans les alentours et le fermier demeurait introuvable. Deux enfants, retrouvés prostrés mais vivants, avaient alors été sauvés.

Octobre de nos jours

Mark Hess, ancien inspecteur de la Criminelle de Copenhague, a exercé jusqu’à il y a peu, des fonctions d’enquêteur à Europol à La Haye. Sanctionné par sa hiérarchie pour comportement personnel fantaisiste, il doit se racheter en travaillant de nouveau à Copenhague ; si le commissaire Nylander, son nouveau patron, envoie un rapport favorable à Europol, alors il regagnera son poste. Il compte ne pas se faire remarquer, laisser couler les jours jusqu’au moment de sa réintégration. Très vite, pense-t-il.

Le corps mutilé d’une jeune mère de famille est retrouvé adossé à un abri de jardin dans un petit parc de jeux pour enfants. L’enquête est confiée à Naïa Thulin, jeune inspectrice qui veut changer de service et rejoindre le NC3, département national de lutte contre la cybercriminalité (elle est très douée pour craquer tout ce qui touche à l’informatique). Le commissaire Nylander lui promet d’étudier sa demande prochainement et lui adjoint Mark Hess pour mener d’abord les investigations sur ce meurtre .

Mais voilà que survient un autre meurtre. C’est encore une jeune mère de famille. Hess est intrigué et redoute le pire : sur les deux scènes de crime se trouve un petit bonhomme fabriqué avec deux marrons et quatre allumettes. Son trouble est accru quand le scientifique Simon Genz analyse les figurines et leur déclare qu’il a découvert les empreintes de Kristine Hartung. Cette gamine de onze ans, fille de la Ministre des Affaires sociales, disparue un an auparavant a été assassinée par un homme qui a reconnu les faits et purge une peine de prison dans un centre psychiatrique de très haute sécurité. Son corps n’a jamais été retrouvé.

Hess commence à s’impliquer totalement dans l’enquête. On est des policiers, dit-il, on doit trouver la vérité là où elle est. Son entêtement à vouloir reprendre les indices trouvés lors de la disparition de la petite Hartung ne convainc pas Thulin. L’enquête avait abouti à l’arrestation du tueur, il avait tout avoué ! Affaire classée.

C’est alors qu’un troisième meurtre mettra en branle l’équipe de la Criminelle, car cette fois, outre le sentiment rageant d’être manipulés par le tueur aux marrons, un de leurs collègues est assassiné. Trois morts subites en moins d’une demi-heure, ah ça part sévère les droits de succession. Mark Hess, envers et contre tout, suit ses intuitions.

Bienvenue dans ce roman haletant, au suspense ciselé, diabolique et excitant avec des personnages super bien campés. Où on se dit que Søren Sveistrup a eu l’excellente idée de se lancer dans l’écriture d’un roman policier !

 

FILE PHOTO: Ships are pictured at the famous landmark Nyhavn in Copenhagen

Une vue de Copenhague