Rattrape-le !

En ce jour pluvieux et froid de septembre, Lily Stevens entre d’un pas décidé dans le poste de police et s’avance jusqu’à l’homme assis derrière le comptoir de l’accueil. Il porte un uniforme noir et les lampes du plafond donnent à ses cheveux blonds coupés très courts une brillance fluorescente, mais il est jeune, à peine sorti de l’adolescence, lui aussi.

Lily Stevens est une jeune fille de dix-huit ans. Fille de pasteur, elle vit dans une petite ville de l’Arkansas. Elle est le modèle parfait de la pieuse adolescente pentecôtiste, elle ne s’est jamais préoccupée de ce qu’on pouvait penser d’elle. Elle s’apprête à épouser Peter, le père de l’enfant qu’elle attend. Mais Peter a disparu.

Alors que la mère de son fiancé prétend qu’il a fui parce qu’il ne voulait plus d’elle, ni assumer ses responsabilités, Lily refuse de la croire. Dans la petite communauté religieuse, c’est ce que disent les fidèles. Submergée par la honte, la gêne et la rage, elle n’arrive pas à réfléchir. Une chose, une pensée demeure claire dans son esprit. Peter ne s’est pas enfui, impossible.

Elle commence alors à poser des questions, à se rendre dans des endroits fréquentés par des personnages douteux, parce qu’elle en est certaine, il est arrivé quelque chose à Peter.

Lily brave l’autorité de sa famille, sèche les cours et se lance avec détermination à la recherche de Peter. Dans l’hôtel où il est employé, elle rencontre un homme bienveillant Allan qu’elle découvre lié à sa famille et dont l’aide sera très précieuse.

C’est un roman palpitant que ce dernier livre de Jake Hinkson. Rattrape-le ! est paru aux Éditions Gallmeister, traduit de l’américain par Sophie Aslanides.

La détermination de Lily force l’admiration. Ecartelée entre les préceptes de sa foi et de son éducation, elle se lance avec détermination dans une enquête difficile. Jake Hinkson a décrit dans plusieurs de ses romans l’hypocrisie des hommes d’église. Dans ce roman, il montre que la foi peut être sincère et que ce ne sont pas forcément les fidèles de l’église de son pasteur de père qui agissent pour le bien de la jeune fille. Lire Jake Hinkson c’est rencontrer cette Amérique profonde avec ses multiples religions et la violence cachée qui peut exploser quand on s’y attend le moins.

Publicité